La violette fantastique rejoint (en édition limitée) la famille de la gamme l’artisane !

Dernière mise à jour : 8 nov.


Sept tisanes au compteur de la gamme "mélanges de couleurs" de l'Artisane.

La nouvelle est fantastique et son histoire l’est tout autant.


La nature d’abord et vos demandes particulières ensuite sont sources d’inspiration pour moi.

Mais l’histoire de la naissance de cette nouvelle tisane, baptisée Violette fantastique, est légèrement différente !

Elle était dans ma tête depuis déjà plusieurs mois et il m’a fallu une petite étincelle pour la créer.

Le proverbe dit « A quelque chose malheur est bon », et c’est à cause d’une très méchante laryngite (covid négatif !) qui est descendue dans mes poumons, que je me suis mise à affiner ce nouvel assemblage de plantes.

Je vous raconte mon cheminement herboriste et de fait, artistique.


Il est sauvage mais il ne mord pas : faisons une haie d’honneur à l’Origan !

J’étais revenue d’un séjour sur ma colline préférée (La Fontaine aux Lièvres, Bellot 77), un espace sauvegardé et protégeant la biodiversité, avec un très beau stock d’Origan sauvage nommé officiellement Origan commun.

Je savais qu’un jour ou l’autre, celui-là allait m’aider !

Et, en ce mois d’octobre 2022, cette très jolie plante aux fleurs violet-pourpre, m’a guérie !

Car oui, elle est recommandé en cas d’infection bénigne des poumons.

Et si j’avais le droit, je vous dirais tout simplement que l’Origan est antiseptique mais comme l’herboriste marche sur des œufs, je vais plutôt vous écrire qu’il prévient le développement des agents infectieux. Il aide également à l’élimination des déchets dans les poumons (mucosités dues à l’infection) et il stimule le système immunitaire. Je me suis donc fait une cure d’Origan commun (entre autres plantes fantastiques, attendez la suite) et j'ai guéri. Merci l'ami !



L'origan commun dans son habitat naturel !


L'origan commun séché



Une sacrée couleur : le violet !

C’est ensuite que le code couleur est apparu comme une évidence.

Comme vous le voyez sur les photos, l’origan fleurit rose fuchsia mais une fois séché il est violet !

Vous le connaissez en tant qu’aromate pour les pizzas (on utilise les feuilles).

Dans ma nouvelle tisane, je mets toute la partie aérienne fleurie. On parle de « PAF » en herboristerie.


La couleur violette était alors toute trouvée. Je me suis amusée à associer des plantes dont certaines parties étaient également violettes (ou presque) et aux vertus utiles à mon petit souci de santé passager.

J’ai pensé à la violette, une des meilleures plantes adoucissantes des poumons et des intestins. Cependant je ne l’ai pas retenue : premièrement parce que je n’en avais pas assez récoltée cette année pour en avoir pour tout le monde à terme et deuxièmement car en tisane elle n’a pas d’intérêt gustatif. Et puis, utiliser la violette en région toulousaine cela aurait été tellement commun ! :)


J’aime brouiller les pistes : pas de violette mais une pensée pour sa cousine

A l’image de la tisane l’Orange vif qui n’a pas d’orange, la Rose pastel qui n’a pas de pastel, la Violette fantastique n’a donc pas de violette !

Ce qui n'est pas le cas de ma Citron tonique (l’infusion aussi bonne froide que chaude) qui contient du citron !

Ne cherchez pas la logique, il y en a une, certes, mais pas celle que vous croyez.

Alors petit conseil au passage, allez au-delà des apparences et lisez les étiquettes de mes tisanes car vous savez bien que l'habit ne fait pas le moine !


Plutôt que la violette, j’ai donc choisi sa cousine, la Pensée sauvage, toutes deux de la famille des VIOLACÉES. Et bing, vous en savez un peu plus en botanique.

Et puis, quelle belle image : « pensée sauvage »… tellement poétique !

La pensée sauvage en tisane a un délicat goût de foin, d’herbe fraîchement coupée. Tellement orignal !

Sachez que la pensée sauvage agit au niveau des voies respiratoires car elle en chasse l’inflammation et aide à en éliminer les mucosités.

Bingo en cas de bronchite !


Encore et toujours du violet…

J’ai ensuite pensé au Genévrier commun avec ses baies violet foncé.

Ouf, on est bon côté couleur.

Au passage, je vous rappelle que c’est l’épice qu’on met dans la choucroute car elle aide à mieux digérer et elle chasse les gaz intempestifs (car douloureux) de nos intestins !

Pour notre affaire en cours (soigner une infection respiratoire), le Genévrier présente un intérêt majeur car c’est un tonique général et il soutient le système respiratoire en cas de souci passager.

Et re-bingo !


Ensuite le lavandin s’est invité dans le bouquet !

Cet hybride naturel entre la Lavande vraie et la Lavande aspic est un amour en tisane !

Son odeur camphrée est magnifique quand on a le nez plein, la gorge qui pique et que les poumons sont tout irrités. Qu'est-ce qu'il ravigote !

C’est rare de le trouver dans les tisanes car on l’utilise plus sous forme d’huile essentielle. Mais l’essayer ainsi, c’est l’adopter ! Vous verrez…


Puis m’est venue en tête la sarriette (oui, je fais des rimes aussi), dont j’ai fait une première récolte tout à fait louable grâce à des plans de qualité et bio fournis par mon ami Fred du jardin de Terre neuve.

Les fleurs de sarriette sont d’un violet clair très pastel qui tend vers le blanc. Je sais on commence à dériver… et puis là, en plus j’y ai mis les feuilles ! Ah là là, ça part dans tous les sens !

La sarriette lutte contre les bactéries pathogènes. On l’utilise en aromathérapie contre les bronchites.

Re-re bingo !


Le moment où ça dérape complètement sur la palette du peintre

Il manque à l’appel : le Laurier noble. Il a les feuilles vertes, ses fleurs et fruits sont blanchâtres. Aucun lien avec le violet mais très utile en cas de refroidissement car il aide à lutter contre les virus et qu’il calme la douleur en général.

De plus, en tisane, il est super en goût.

Idem pour la délicieuse Verveine odorante (que je mets dans de nombreux assemblages) qui soigne le corps (système digestif) et l’esprit (calmante du système nerveux).


Et si on parlait symbolique des couleurs : vous avez encore deux minutes ?

Mélange du bleu (de tonalité froide) et du rouge (de tonalité chaude), le violet évoque l’automne, l’entre-deux. Et comme nos sols, nous sommes encore chauds, surtout avec cet été 2022 caniculaire. Mais nous sommes fin octobre-début novembre, et même si l’été indien est long cette année, l’ambiance se rafraîchit et nous aussi !

Je vous entends déjà me dire « mais dis donc, on te voit venir, tu es en train de nous faire de la chromatothérapie de comptoir ? », critique que j’accepte totalement car en effet, je n’y connais rien en thérapie par les couleurs.

Je sais juste depuis la maternelle que du bleu et du rouge ça fait du violet et que c’est quand même fantastique !

Je pense que le violet va bien avec l’automne.

Je pense que la violette fantastique va bien avec les petits maux d’inter-saison.

Voilà tout.


Et tant qu’on y est, faisons de la sémantique de comptoir !

Violette quoi déjà ?

Fantastique, je crois !

Le mot fantastique a un double sens : celui d’être incroyable, irréel, magique et celui de génial, de fonctionner à merveille…

Et là, je vous laisse le choix dans le sens du mot « fantastique » car je ne ferai jamais de la magie de comptoir !


Retenez seulement que…

Ma nouvelle tisane est super bonne en goût.

Qu’au passage, elle vous aidera très certainement à passer le cap d’un méchant refroidissement (chut, je n’ai pas le droit d’en dire plus !).

Veillez à respecter les doses conseillées.

Et comme je rappelle souvent, consultez votre médecin ou votre pharmacien si les symptômes persistent.


La tisane « Violette fantastique » n’attend plus que vous !

Attention, elle est en édition limitée, alors dépêchez-vous !


Lien direct vers la bonne page de la boutique :

https://www.latelierherboriste.com/product-page/violette-fantastique


Sources de l'article :

Ma tête, mes savoirs issus du cursus Plantes et Santé de l’École des plantes de Paris, Le guide familial des plantes médicinales, Édition Mango.


Je tiens à préciser que dans cet article, je n’évoque que certaines propriétés des plantes.

Et oui, comme souvent elles en ont pleins d'autres !

Et que je me suis concentrée sur l’intérêt des plantes choisies pour la violette fantastique qui est une tisane plutôt tonique et utile en cas de petits soucis passagers des voies respiratoires (rhume, bronchite, laryngite…).



10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout